Préfiguration d’un fonds d’investissement pour l’aval de la filière bois

Forêt

France

Ce projet est porté par
Réseau pour les alternatives forestières

Contat

Le marché de la construction utilise de façon quasiment exclusive du bois provenant de résineux et 54% des volumes de bois sciés proviennent de grosses scieries industrielles spécialisées dans la transformation de petits bois et bois moyens résineux, issus de plantations mono-spécifiques. Quant aux feuillus, qui composent pourtant pour 2/3 les forêts françaises, on estime qu’environ 30 à 40 % est utilité pour la combustion énergétique. Le reste est destiné à l’exportation. De ce fait, les propriétaires forestiers ont davantage recours à la plantations de résineux et sont incités à pratiquer des coupes rases au détriment de la préservation des écosystèmes, la production de bois de qualité à moyen terme ainsi qu’à une sylviculture d’amélioration.

Projet

Pour assurer l’avenir des plantations de feuillus, le Réseau pour les Alternatives Forestières souhaite développer un marché dans le secteur de la construction et restructurer l’offre de seconde transformation (i.e relocalisation d’unités de fabrication de parquets, création de plateformes de commercialisation de bois sec pour les menuisiers et les particuliers, etc.)

Soutien d’Anyama

Le soutien d’Anyama va permettre la réalisation d’une étude de faisabilité pour :

  • faire un état des lieux de la structuration actuelle de la filière bois pour comprendre la répartition de la valeur ajoutée de la forêt au consommateur et les leviers pour la répartir équitablement ;
  • étudier une vingtaine d’initiatives novatrices, ayant permis de construire des filières locales et identifier des projets pilotes ;
  • définir les types de projets à financer pour soutenir une filière bois éthique et locale ;
  • établir une analyse juridique de statut possible de création d’une structure juridique en capacité de financer les projets via de l’investissement et du mécénat.